Les joueurs du LOU se félicitent après l'un des deux essais inscrit face à Brive. AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Les joueurs du LOU se félicitent après l'un des deux essais inscrit face à Brive. AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP

Rugby

Challenge européen: Le Lou joue la carte jeune

Le club lyonnais reçoit les London Welsh samedi pour la première journée de l’European Rugby Challenge Cup…

Après les retrouvailles avec le Top 14, le Lyon OU s’apprête à humer les parfums européens. La bande à Lionel Nallet fait en effet ses grands débuts dans la nouvelle formule du Challenge européen, samedi au Matmut Stadium, face aux Anglais des London Welsh. Cette coupe d’Europe bis donnera aussi la possibilité aux Lyonnais de se confronter à des clubs anglais, écossais et même français, puisque Edimbourg et l’Union Bègles-Bordeaux font également partie de la poule du Lou.

Si, historiquement, la compétition a parfois réussi aux Français (Biarritz, Montferrand, Pau, Colomiers…), d’autres y ont laissé des plumes, souvent au détriment du championnat. Promu en Top 14, le Lou veut rapidement assurer sont maintien et n’hésitera donc pas à faire de cette Coupe d’Europe une terre d’essais, voire un laboratoire. Pas moins de huit espoirs du club figurent ainsi sur la liste des joueurs engagés dans cette compétition.

«Rester invaincu à domicile»

L’entraîneur Olivier Azam a expliqué, ce jeudi, qu’il allait faire tourner son effectif et «intégrer quelques jeunes qui travaillent beaucoup avec nous depuis le début de la saison.» C’est ainsi que Sami Mavinga et Cameron Mapusua auront l’occasion de se montrer, alors que des cadres, comme le capitaine Lionel Nallet, seront au repos. «Pour les joueurs qui ont moins de temps de jeu, ce sera l’occasion de se montrer et de prouver qu’ils peuvent jouer dans le Top 14, confirme le trois-quarts centre Thibaut Regard. On verra plus tard ce qu’on est capable de faire dans cette compétition.»

Le plus important, aux yeux des membres du club, est de poursuivre sur la lancée des dernières semaines, surtout à domicile. Invaincu sur ses terres depuis le début de la saison, le Lou veut faire du Matmut Stadium une terre imprenable. «On est peut-être mieux organisé que les London Welsh mais cette équipe est joueuse et impose un gros rythme, ajoute Regard. On joue ce match pour le gagner et, surtout, rester invaincu à domicile.» Si les voyages forment effectivement la jeunesse, les expéditions européennes du Lou dans ce Challenge européen devraient offrir une formation accélérée à ses jeunes pousses.