OL: Jallet a une carte à jouer en Bleu

Football Le défenseur lyonnais devrait être titulaire en Arménie...

Cyrille Pac
— 
Le défenseur lyonnais Christophe Jallet (à droite) à la lutte avec le Parisien Lucas Digne, au Parc des Princes le 21 septembre 2014.
Le défenseur lyonnais Christophe Jallet (à droite) à la lutte avec le Parisien Lucas Digne, au Parc des Princes le 21 septembre 2014. — THOMAS SAMSON / AFP

Il faut parfois savoir reculer pour mieux sauter. C’est ce que Christophe Jallet a fait, l’été dernier, en quittant le Paris SG et son effectif de stars pour retrouver un club à dimension plus humaine. Sans perdre ses ambitions pour autant. Près de 7 mois après sa dernière sélection, le défenseur latéral droit de l’OL pourrait retrouver le maillot de l’équipe de France, ce soir à Erevan, pour le match amical contre l’Arménie. Bien qu’il profite du forfait de Mathieu Debuchy, cela valide le choix de carrière opéré cet été. «Je savais que l’équipe de France était un objectif à moyen terme pour lui, témoigne Hubert Fournier, son entraîneur à Lyon. En signant ici, il cherchait à retrouver du plaisir. Il ne venait pas en préretraite.»


« C'est arrivé plus tôt que prévu »

A 31 ans, l’ancien Lorientais a en effet repris le fil de sa carrière. Titularisé à 13 reprises seulement à Paris la saison dernière, il a participé aux neuf rencontres de championnat de son nouveau club cette année. «Quand nous avons discuté ensemble avant qu’il ne signe ici, se souvient Hubert Fournier, je lui avais dit que Lyon serait un bon moyen pour qu’il retrouve les Bleus. C’est finalement arrivé plus tôt que prévu...»
Lors de son arrivée à Clairefontaine, le néo-Lyonnais soulignait d’ailleurs la pertinence de son choix de carrière : «Cela prouve que j’ai pris une bonne option en partant du PSG, en ayant plus de temps de jeu à Lyon.»


Le transfert est aussi bénéfique à l’OL. Preuve de son importance acquise dans sa nouvelle équipe, les statistiques montrent qu’il est le troisième joueur de Ligue 1 (après les Parisiens Marco Verratti et Javier Pastore) à toucher le plus de ballons. Moins de deux ans avant l’Euro en France, Christophe Jallet a encore une carte à jouer. Il ne faudra pas se louper en Arménie.