Il y a péril en la demeure à La Mulatière

LOGEMENT Paniqués, certains avaient commencé à faire leurs bagages. Depuis le 6 mars, les quatre-vingts habitants d'un immeuble de La Mulatière, situé à flanc de colline, sont sous le coup d'un arrêté de péril imminent. S'appuyant sur le récent rapport d'un e...

©2006 20 minutes

— 

Paniqués, certains avaient commencé à faire leurs bagages. Depuis le 6 mars, les quatre-vingts habitants d'un immeuble de La Mulatière, situé à flanc de colline, sont sous le coup d'un arrêté de péril imminent. S'appuyant sur le récent rapport d'un expert, la mairie estime qu'il existe des risques d'effondrement sur l'ensemble du bâtiment faisant face au Confluent. Et ordonne aux occupants du 7-10, quai Jean-Jacques-Rousseau de quitter leur logement, le temps de poser un grillage de protection sur la paroi. « J'habite ici depuis 1963, explique Clotilde Rousset, 99 ans. Il n'y a jamais eu de problème. Je ne vois pas pourquoi je partirais. »Mais voilà, depuis deux ans, la situation traîne car personne n'a vraiment envie de payer ces travaux, estimés à 60 000 eur. « Le maire n'a pas fait son travail, car les risques d'effondrement sont liés à la structure du terrain et pas au bâti », avance Jules Detant, président de l'Association d'entraide du particulier, qui soutient les copropriétaires. « Nous souhaitons que la municipalité fasse un geste », précise-t-il. Si un dialogue n'est pas rapidement engagé avec la mairie, les habitants de l'immeuble envisagent de contester l'arrêté de péril devant la justice.

Carole Bianchi