L'Est lyonnais de nouveau menacé par la sécheresse

ENVIRONNEMENT Vers de nouvelles restrictions d'eau dans l'agglomération lyonnaise ? L'hiver est à peine achevé que déjà plane sur le printemps et l'été prochains une nouvelle menace de sécheresse.Dans l'Est lyonnais, en pénurie d'eau à la fin de l'été dernier, la ...

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Vers de nouvelles restrictions d'eau dans l'agglomération lyonnaise ? L'hiver est à peine achevé que déjà plane sur le printemps et l'été prochains une nouvelle menace de sécheresse.Dans l'Est lyonnais, en pénurie d'eau à la fin de l'été dernier, la nappe phréatique affiche un niveau anormalement bas, qui n'avait pas été observé sur la région depuis au moins dix ans. « Au niveau d'Heyrieux, il manque un mètre d'eau », s'inquiète Daniel Dancette, responsable de la cellule eau à la direction départementale de l'agriculture et des forêts (DDAF) du Rhône.A l'origine de cette pénurie, les faibles précipitations enregistrées sur l'agglomération depuis le mois de janvier, période à laquelle, avec l'automne, les pluies sont les plus efficaces. « Et il y a eu peu de neige dans les Alpes cet hiver. La fonte des neiges qui débute actuellement est aussi censée alimenter les nappes », précise Marie-Hélène Fabry, responsable de la station Météo France de Bron. « Nous sommes en état de vigilance. Seules des précipitations abondantes ce printemps pourraient permettre de rétablir la situation », poursuit Daniel Dancette. Dans le cas contraire, l'usage de l'eau pourrait être restreint dans les secteurs menacés par la sécheresse dès le mois de mai, avant même que ne commence la période d'irrigation pour les agriculteurs. Fin mars, un comité sécheresse doit réunir à la DDAF des représentants du Grand Lyon et du syndicat mixte d'irrigation du Rhône, principaux consommateurs d'eau du département.

Elisa Frisullo