OL: Lacazette affole les compteurs

FOOTBALL Avec 7 buts en 9 journées, l’attaquant lyonnais,  auteur d’un triplé dimanche contre Lille, n’a jamais autant cartonné. Il est le fer de lance du renouveau lyonnais…

Cyrille Pac

— 

La rage d'Alexandre Lacazette après le premier de ses trois buts contre Lille, le 5 octobre 2014 à Gerland
La rage d'Alexandre Lacazette après le premier de ses trois buts contre Lille, le 5 octobre 2014 à Gerland — Philippe Merle AFP

La saison dernière était bien celle de l’explosion d’Alexandre Lacazette. Après ses 15 buts inscrits en championnat l’an dernier, l’attaquant lyonnais de 23 ans, confirme actuellement qu’il s’impose parmi les grands buteurs de Ligue 1. Auteur d’un triplé retentissant dimanche soir contre Lille (3-0), il a déjà inscrit 7 buts en 9 journées de championnat.

Ironie du sort, son exploit est survenu juste avant le début du stage de l’équipe de France auquel il n’a pas été convié. «C’est la meilleure réponse à sa frustration de ne pas avoir été appelé», soulignait son entraîneur Hubert Fournier dimanche soir. Ce lundi, à Clairefontaine, Didier Deschamps n'a pas manqué de lui répondre : « Un triplé ça ne lui arrive pas tous les jours. Ceux que j’ai sélectionnés ont aussi marqué des buts. Lacazette, je connais son potentiel, il est venu, il sera amené à revenir. »
Alexandre Lacazette est d’ailleurs en avance sur ses temps de passage: l’an dernier, au même stade de la compétition, il n’avait inscrit que 4 buts.

Dans le sillage de son attaquant, l’OL revient en force en haut de tableau. Invaincue depuis fin août, l’équipe a enchaîné un troisième succès en cinq journées et peut s’appuyer sur son international. Depuis la saison dernière, Lacazette porte son club sur ses épaules. «Je ne m’attendais pas à le voir atteindre un tel niveau, reconnaît honnêtement Armand Garrido, un de ses formateurs, entraîneur des U17. Quand les jeunes ont 16 ou 17 ans, il est difficile d’avoir des perspectives d’avenir. Ses grands progrès résident surtout dans la constance de ses performances. Il arrive à enchaîner les saisons à haut niveau.»

« Un don naturel devant le but »

Longtemps cantonné dans un couloir, le jeune joueur formé à l’OL explose au poste d’avant-centre. Capable d’évoluer en pointe, en soutien d’un attaquant ou sur une aile, il parvient aujourd’hui à exprimer ses qualités de finisseur. Armand Garrido aimait déjà, autrefois, s’appuyer sur la polyvalence de son joueur.

«Où je le préférais? Partout! Il peut jouer à de nombreux postes, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Mais son meilleur rôle est celui de buteur. Il a énormément travaillé devant le but mais il avait déjà un don naturel. Aujourd’hui, c’est devenu un cadre de l’équipe. Il a l’expérience et est devenu un leader alors qu’il ne l’était pas forcément. Plus jeune, c’était un joueur comme un autre dans le vestiaire mais, sur le terrain, il indiquait la voie. C’est un compétiteur.» L’OL a été bien inspiré de le prolonger deux ans cet été.