L'ailier américain David Lighty a été déterminant face à Strasbourg avec 13 points et 12 rebonds. ALAIN ROBERT
L'ailier américain David Lighty a été déterminant face à Strasbourg avec 13 points et 12 rebonds. ALAIN ROBERT — SIPA

Basket

L’Asvel n’est plus qu’à une marche de l’Euroligue

Vainqueurs de Strasbourg (74-65), les Villeurbannais seront fixés sur leur sort européen, ce vendredi (20h30) face aux Russes de Kazan...

Avec ses 385 spectateurs, la Sleuyter Arena d’Ostende n’a vraiment rien eu d’un théâtre des rêves jeudi pour les Villeurbannais, vainqueurs (74-65) de Strasbourg. Dans l’indifférence générale depuis qu’elle a éliminé mardi son hôte belge, cette Asvel trace sa route et n’est plus qu’à un succès d’une participation en Euroligue. Il lui reste donc une finale à disputer ce vendredi (20h30) face aux Russes de Kazan (vainqueurs jeudi soir de l'Hapoel Jerusalem 82-71) afin de retrouver l’épreuve reine en Europe, après une longue absence de cinq ans. Comme prévu, l’affrontement face aux hommes de Vincent Collet a été indécis jusque dans les dernières minutes jeudi.

 

Green, Lighty, le danger vient bien de partout

Dans les cordes en milieu de troisième quart-temps (41-49), la «Green Team» s’est appuyée sur une redoutable adresse extérieure (11/23) avec Travis Bader et Taurean Green pour signer un 11-0 et reprendre les commandes en fin de période (52-49). «La force de cette équipe, c’est que le danger peut venir de partout», avait prévenu Amara Sy après son match colossal face à Ostende (23 points et 10 rebonds). Le Franco-malien a cette fois été discret face à la SIG (8 points et 1 rebond) tout comme Edwin Jackson (6 points). Mais David Lighty (13 points, 12 rebonds) et Taurean Green (15 points, 12 passes) ont parfaitement pris leur relais. L’ancien meneur limogeaud s’est même montré décisif en fin de partie puisque deux de ses missiles très longue distance ont douché les derniers espoirs de remontée dans le camp alsacien.

La gâchette Bader

Le shooteur à trois points le plus prolifique de l’histoire de la NCAA sait rentabiliser son temps de jeu. Il a signé 10 points en 15 minutes jeudi, dont un 3/3 à longue distance à des moments clés du match.