Lyon: Des peines d'une année à cinq ans de prison ferme requises lors du procès des skins

JUSTICE Au second jour du procès, le procureur a demandé «une réponse ferme» à l'encontre des huit prévenus, accusés d'avoir «sauvagement agressé» un couple proche de l'extrême gauche...

Caroline Girardon

— 

People walk as others stand in front of Lyon's criminal court, on September 23, 2014 on the opening day of the trial of eight men who assaulted and badly injured a couple in the nearby town of Villeurbanne, on January 2011. AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
People walk as others stand in front of Lyon's criminal court, on September 23, 2014 on the opening day of the trial of eight men who assaulted and badly injured a couple in the nearby town of Villeurbanne, on January 2011. AFP PHOTO / JEFF PACHOUD — AFP

«Ces faits méritent une réponse ferme.» Le procureur Thierry Luchetta du tribunal correctionnel de Lyon a demandé mercredi lors du second jour du procès des skins, des «peines sévères» allant d'une année d'emprisonnement (susceptible d'aménagement) à 5 ans de prison ferme.

Les huit prévenus, proches de groupes identitaires ou nationalistes, étaient accusés d'avoir passé à tabac en janvier 2011, à la sortie d'un concert à Villeurbanne, un couple qualifié de «sales gauches».

Décision en délibéré

«C'est un délit contre la démocratie et la liberté d'expression, a insisté le procureur. Il y avait une volonté de museler l'opinion contraire et d'inspirer la frayeur dans le camp adverse».

Le procès reprendra ce mercredi après-midi avec les plaidoiries de la défense. La décision sera mise en délibéré. Certains prévenus, déjà condamnés pour des faits de violence, encouraient des peines de 20 ans de prison.