Le grand projet de réhabilitation du campus Lyon Tech la Doua enfin sur les rails

UNIVERSITÉ Les opérations immobilières prévues sur le site villeurbannais dans le cadre du plan campus devraient débuter en janvier 2016. Soit huit ans après l'annonce du plan...

Elisa Frisullo

— 

Sur le quartier scientifique de la chimie, un nouveau bâtiment doit être construit sur le campus Lyon Tech la Doua à Villeurbanne
Sur le quartier scientifique de la chimie, un nouveau bâtiment doit être construit sur le campus Lyon Tech la Doua à Villeurbanne — forma 6

Lors de l’annonce, en 2008 par Valérie Pécresse, de l’Opération campus, le début des travaux était prévu pour 2011. Six ans plus tard pourtant, seules quelques petites opérations immobilières ont vu le jour sur le site Lyon Tech la Doua, appelé à devenir un campus de référence mondiale en matière de technologies vertes, dans le cadre de ce programme national de restructuration universitaire. Un retard dû, notamment, aux montages financiers complexes réclamés par le gouvernement pour réaliser les projets immobiliers que tout le monde désormais semble vouloir oublier à l’université Lyon-1.

Début du chantier en 2016

«Un coup d’accélérateur a été donné au projet cette année. On entre dans une phase opérationnelle. Le chantier devrait débuter en janvier 2016», a indiqué ce lundi le président de Lyon -1, François-Noël Gilly, lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée. Pour rénover le campus vieillissant de Villeurbanne, l’université Claude-Bernard (UCBL) s’était vue allouer une enveloppe de 285 millions d’euros par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Si depuis 2008, cette dotation n’a pas bougé, le projet envisagé initialement, lui, a dû être revu à la baisse. «Le budget ne nous permet plus de financer tout ce qui était prévu. Entre l’annonce du plan et le début des travaux, il se sera écoulé huit ans. Pendant ce temps, les coûts de construction ont évolué», ajoute le président. Au final, 140 000 m2, et non plus 200.000 m2 comme annoncé à l’origine, seront restructurés.

Cinq quartiers scientifiques et une coulée verte

«Pouvoir rénover une vingtaine de bâtiments reste quand même une grande chance», relativise François Noël Gilly. Une fois l’opération campus achevée, en 2020 selon les dernières prévisions, le campus Lyon Tech la Doua sera structuré autour de cinq quartiers scientifiques (biologie-environnement, chimie, ingénierie, physique et nanotechnologies, sciences et technologies de l'information). Vingt-deux bâtiments, construits en 1958 et 1970 seront mis aux normes HQE, rendus accessibles et sécurisés. Sur le pôle chimie, un bâtiment de 5.000 m2 doit notamment être construit pour accueillir les activités de recherche, aujourd’hui hébergées dans de vétustes locaux.

Une autre construction de 8.000 m2, dédiée à  l’Institut des nanotechnologies et à l’école supérieure de chimie, physique électronique doit être livrée début 2019. Enfin, le cadre de vie des 20.000 étudiants du campus devrait encore s’améliorer avec le prolongement de l’axe vert déjà réalisé sur une partie du site. A terme, la coulée verte traversera la Doua d’Est en Ouest en favorisant les modes de déplacements doux.