Lyon: Des jeunes qui s'engagent dans le cadre de services civiques

ENGAGEMENT En cette période de rentrée, l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville recrute des jeunes engagés. 20 Minutes est allé à la rencontre de l’une des nouvelles recrues, Marion Da Riva, 22 ans…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, 15 septembre 2014. Depuis la rentrée, Marion Da Riva est en service civique volontaire au sein de l'association de la Fondation Étudiante pour la Ville.
Lyon, 15 septembre 2014. Depuis la rentrée, Marion Da Riva est en service civique volontaire au sein de l'association de la Fondation Étudiante pour la Ville. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Depuis la rentrée, Marion Da Riva, 22 ans, partage sa semaine entre ses 21 heures de cours de master 1 à Lyon-2  et ses 27 heures de volontariat au sein de l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (Afev), mobilisée contre les inégalités socio-éducatives.

Continuer à travailler dans l’éducation populaire

Cette étudiante, licenciée d’anthropologie, a fait le choix, comme des dizaines d’autres jeunes du Grand Lyon, de s’engager au sein de l’association par le biais d'un service civique volontaire. Un bon tremplin pour cette jeune fille pétillante et déterminée, qui a déjà pas mal vadrouillé et mûri son avenir  professionnel. «Je veux travailler avec les centres sociaux, les associations, les ONG et valoriser des projets au sein des quartiers populaires d’Amérique Latine», confie Marion, qui a passé un an au Brésil l’an passé. Là-bas, elle a travaillé dans une ONG franco-brésilienne, spécialisée dans la lutte contre les inégalités socioculturelles, et très active auprès des enfants des favelas. Une mission impossible à oublier pour Marion, soucieuse de repartir dès l’an prochain en Argentine pour continuer à travailler dans l’éducation populaire. 

«Faire ce service civique en parallèle de mon master, ça collait donc parfaitement avec ce que je veux faire. Je me projette beaucoup plus dans un métier, j’acquiers pas mal de compétences. J’apprends par exemple à m’organiser dans mon travail, à bosser en équipe. Et je rencontre plein de gens qui partagent les mêmes valeurs humaines et sociales que moi », s’enthousiasme la jeune fille.

Des services civiques et bénévoles recherchés

En cette rentrée, l’Afev a recruté 45 volontaires pour devenir les nouveaux «ambassadeurs du livre », chargés d'animer des activités autour de la littérature et de la jeunesse dans les écoles du Grand Lyon. Trente autres sont également chargés, comme Marion, d’une mission baptisée « engagement de la jeunesse ». Ces derniers animent, chaque semaine au sein de l’association, deux heures d’accompagnement individualisé à destination des jeunes (de la maternelle aux missions locales) des quartiers défavorisés. Et consacrent le reste de leur temps à aller sur les campus pour inciter d’autres étudiants à s’engager, comme bénévoles cette fois-ci, en faveur des élèves en difficulté. « Au total, 400 élèves du Grand Lyon bénéficient de notre accompagnement individuel, dans nos locaux ou au domicile de leurs parents. Nous avons donc besoin de nombreux étudiants », explique Cécile Michel, déléguée territoriale à l’Afev. Pour cette année, 250 bénévoles sont encore recherchés par l’association, ainsi qu’une dizaine de volontaires, futurs ambassadeurs du livre.

Recrutés sur motivation et indemnisés

Pour s’engager en tant que service civique, les candidats, devant être âgés de 18 à 25 ans, n’ont pas besoin de compétences particulières. Ils sont choisis en fonction de leur motivation. Une fois recruté, le service civique touche une indemnité de 476€ par mois de l’Etat et 106€ par mois de l’Afev. Des réunions d’information sont organisées régulièrement dans les locaux de l’association. Le prochain rendez-vous est fixé jeudi à 17h et 18h au 51 rue de Marseille, dans le 7ème arrondissement.