Ligue 1: Yoann Gourcuff a baissé son salaire «de plus de 25%» révèle Jean-Michel Aulas

FOOTBALL Le président de l’OL est revenu sur le geste consenti par le joueur…

Stephane Marteau

— 

Yoann Gourcuff et son président à l'OL Jean-Michel Aulas, en août 2010, lors de la répsentation du joueur à la presse.
Yoann Gourcuff et son président à l'OL Jean-Michel Aulas, en août 2010, lors de la répsentation du joueur à la presse. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Invité ce mardi de Luis Attaque sur RMC, Jean-Michel Aulas est revenu sur la baisse de salaire consentie par Yoann Gourcuff, sans en dévoiler le montant exact. «Il a fait un abandon très conséquent d’une partie de sa rémunération», a-t-il déclaré, ajoutant que cela représentait «plus de 25 %.» Le président de l’OL n’a par ailleurs pas démenti les chiffres avancés dimanche par Canal + qui prétend que le salaire de Gourcuff serait passé de 630 000 à 350 000 euros bruts par mois. Il a également rejeté le terme d’accident industriel. «L’OL est debout et va se redresser», a-t-il lancé.

Le dirigeant lyonnais n’exclut pas de prolonger le contrat de l’ancien Bordelais qui expire en juin prochain. Mais encore faut-il qu’il soit revenu à son meilleur niveau. «Dans le cas contraire, on sera content de supprimer une source de charges importante.»

Gourcuff a repris l'entraînement

Indisponible depuis le début de saison, Yoann Gourcuff s’entraîne normalement depuis le début de la semaine. Il pourrait effectuer son retour à la compétition ce vendredi, face à l’AS Monaco. Au même titre que Samuel Umtiti et Nabil Fekir qui ont quitté l’infirmerie.

Interrogé sur le changement de préparateur physique intervenu durant l’intersaison, Jean-Michel Aulas a indiqué que c’était un choix personnel, mais aussi une volonté exprimée par les candidats à la succession de Rémi Garde. «Six des sept candidats souhaitaient qu’on change de dispositif», a-t-il confié.

Le patron de l’OL est enfin revenu sur les critiques formulées par Marcelo Bielsa à l’encontre des dirigeants de l’OM. « Aucun entraîneur à l’OL n’aurait fait ces déclarations», a-t-il affirmé.