Lyon renouvelle le vœu des Échevins

TRADITION Dès 16 h 30 ce lundi, l’église et les autorités lyonnaises vont procéder au renouvellement des Echevins. Une tradition qui se perpétue depuis le XVIIe siècle…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 3 septembre 2012. La basilque de Fourvière de Lyon. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Lyon, le 3 septembre 2012. La basilque de Fourvière de Lyon. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

A 18 h 35, lundi, trois coups de canon vont retentir dans la ville. Comme chaque année, le 8 septembre, le diocèse de Lyon, les élus lyonnais et le public vont se réunir en la basilique de Fourvière pour procéder au traditionnel renouvellement du vœu des Echevins. Présidée par le cardinal et archevêque de Lyon Philippe Barbarin, cette cérémonie catholique se perpétue depuis le 8 septembre 1643.

Un vœu à la Vierge

A cette époque, alors que la peste ravage l’Europe, Lyon est de nouveau en proie à ce fléau. « Pour éviter que la population ne soit décimée, les notables de la ville décident de placer leur cité sous la protection de la vierge», rappelle le diocèse de Lyon. Le 8 septembre, une procession réunissant le prévôt des marchands (le maire), ses échevins (adjoints) et une foule de Lyonnais, se met en route jusqu’à Fourvière. Dans la chapelle de la Vierge, ils font le vœu, si leur souhait est exaucé, de monter chaque 8 septembre jusqu’à la basilique et d’offrir « la quantité de sept livres de cire en cierges et flambeaux à l’archevêque et un écu d’or au soleil ». Leur vœu ayant été réalisé, la procession a perduré à travers les siècles pour rendre hommage à la protectrice Vierge Marie.

A 18 heures ce lundi, une fois la messe achevée et la remise de cierge effectuée, le clergé et les autorités se rendront sur le balcon de la basilique, où le cardinal procédera à la bénédiction de la ville avec le Saint Sacrement. C’est alors que les trois coups de canon seront tirés depuis les jardins du rosaire.