La bonne santé des étudiants en trompe-l'oeil

UNIVERSITE Ils fument peu, boivent moins souvent et font plus de sport que la moyenne nationale. Les étudiants de Rhône-Alpes paraissent avoir une meilleure hygiène de vie que les autres, selon une enquête de la mutuelle LMDE, dont les résultats régionaux sont ...

©2006 20 minutes

— 

Ils fument peu, boivent moins souvent et font plus de sport que la moyenne nationale. Les étudiants de Rhône-Alpes paraissent avoir une meilleure hygiène de vie que les autres, selon une enquête de la mutuelle LMDE, dont les résultats régionaux sont rendus publics aujourd'hui à Lyon, à l'occasion des Assises régionales de la santé des étudiants.D'après cette étude, réalisée en 2005 auprès de 9 200 étudiants, dont un millier en Rhône-Alpes, 18,8 % des étudiants de l'académie de Lyon déclarent fumer tous les jours, contre 22,5 % en moyenne. Et 84 % affirment boire de l'alcool. « Mais ils sont moins nombreux à être consommateurs quotidiens ou hebdomadaires par rapport à l'ensemble des jeunes de 20 à 25 ans », note l'étude. « Au vu de ces chiffres, Rhône-Alpes peut apparaître comme une région où tout va bien. Cependant, elle est en tête pour la consommation des prémix [mélange de soda et d'alcool fort en bouteille] avec 23,2 %, contre 18,6 % au niveau national », s'inquiète Stéphanie Buet, responsable de la LMDE pour l'académie de Lyon.Par ailleurs, « dans la région, comme dans le reste de la France, on observe une tendance inquiétante, celle du mal-être des étudiants. » Ainsi, 14,4 % ont déclaré avoir eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois, et 3,6 % ont déjà fait une tentative de suicide (5,3 % en France). « Les principales causes du malaise sont les études, les relations avec les parents et les finances », indique l'enquête. Pour ces premières assises régionales, qui se tiennent toute la journée à l'université Lyon-II, un atelier sera consacré à la santé mentale des étudiants.

Frédéric Crouzet