A Roanne, un homme condamné pour avoir abattu le chiot de son fils

FAITS DIVERS L'animal refusait de rentrer à la maison.

C.G.

— 

Un chiot labrador. Illustration
Un chiot labrador. Illustration — DR

Le chiot, peut-être un peu cabotin, est resté sourd à ses appels. Malgré les injonctions de son maître, il a refusé de rentrer à la maison, continuant d’aboyer. Alors l’homme a sorti sa carabine et l’a abattu.

Ce dernier, âgé de 44 ans, a été condamné mardi après-midi à Roanne à 3 mois de prison avec sursis, comme le rapporte le Progrès. L’animal appartenait en réalité à son fils. C’est une voisine, alertée par les coups de feu, qui a découvert la petite bête en train d’agoniser.

Excédé par les aboiements du chien

Le quadragénaire a expliqué lors de sa garde à vue qu’il ne supportait plus les aboiements de l’animal. "Je l’ai entendu couiner mais je ne pensais pas l’avoir touché.»

La peine prononcée est assortie d’une mise à l’épreuve lui faisant interdiction de détenir une arme et un animal durant 5 ans.