Les sans-abri accusés de «violence en réunion» relaxés

JUSTICE Vanessa et Ahmine ont été relâchés à cause « des irrégularités lors de leur garde à vue ». Ces deux jeunes sans-abri comparaissaient mercredi devant le tribunal correctionnel pour « violence en réunion ». Lundi, les SDF avaient été arrêtés au centre ...

©2006 20 minutes

— 

Vanessa et Ahmine ont été relâchés à cause « des irrégularités lors de leur garde à vue ». Ces deux jeunes sans-abri comparaissaient mercredi devant le tribunal correctionnel pour « violence en réunion ». Lundi, les SDF avaient été arrêtés au centre d'hébergement Carteret (7e) où ils sont soupçonnés d'avoir violenté des employés. Dès leur libération, ils y sont retournés et en ont été expulsés par la police. Le parquet a fait appel du jugement.

E. F.