Des milliers de postes à pourvoir pour les vendanges en Rhône-Alpes

EMPLOI Cet été, plus de 12 000 offres d'emploi sont proposées en Rhône-Alpes à l'occasion des vendanges. Des postes à pourvoir dans le beaujolais mais également chez des producteurs de la Drôme, l'Ardèche, la Savoie et l'Ain...

Elisa Frisullo

— 

A l'inverse dans le Beaujolais, un climat plus chaud augmente la qualité du vin alors que les vignerons étaient autrefois contraints d'ajouter du sucre pour soutenir les niveaux d'alcool dans ses vins rouges de table.
A l'inverse dans le Beaujolais, un climat plus chaud augmente la qualité du vin alors que les vignerons étaient autrefois contraints d'ajouter du sucre pour soutenir les niveaux d'alcool dans ses vins rouges de table. — Philippe Desmazes AFP

Des coupeurs, porteurs, aides cavistes, conducteurs de tracteur… Comme chaque été, à l’approche des vendanges, les offres d’emploi ont commencé à fleurir en Rhône-Alpes pour faire face à l’important besoin de main-d’œuvre saisonnière.

Le beaujolais en tête des recrutements

Pôle emploi estime à plus de 10 000 le nombre de recrutements qui vont être réalisés dans les prochaines semaines dans le beaujolais (Rhône), où le ramassage du célèbre gamay noir devrait débuter fin août ou début septembre. Fin juillet, des réunions d’information seront organisées à Lyon et Villefranche pour les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA), nombreux chaque année à investir le vignoble aux dix crus, aux côtés des étudiants, retraités, chômeurs, salariés en vacances et travailleurs européens. A l’ouverture de la récolte, des bungalows de recrutement seront également installés à proximité des gares SNCF de Belleville et Villefranche-sur-Saône pour accueillir les candidats retardataires.

Des besoins dans la Drôme, l’Ardèche, l’Ain et la Savoie

Au-delà du beaujolais, un millier de postes sera également à pourvoir dans la Drôme et l’Ardèche, sur un vaste périmètre. Là encore, des vendangeurs, mais également des aides cavistes, des tailleurs et des tractoristes seront activement recherchés. Pour la Savoie, 800 recrutements sont prévus par Pôle emploi sur les secteurs de Chautagne-Cluse, Chambéry-Combe et sur le bassin d’Alberville. Dans l’Ain, où les vendanges devraient également démarrer fin août, début septembre, les viticulteurs de Montagnieu, du Pays de Seyssel-Corbonod, de Manicle et du Cerdon auront besoin de 1.150 cueilleurs, à la demi-journée pour les cépages blancs et à la journée pour les cépages rouges.

Si dans la plupart des exploitations du Beaujolais, il est de tradition de loger et nourrir les vendangeurs, dans le reste de la région Rhône-Alpes, en revanche, tous le producteurs n’offrent pas le gîte et le couvert. Tous ces détails pratiques ainsi que les nombreuses offres d’emploi sont à retrouver sur le site et dans les agences de Pôle emploi.