Les syndicats furieux après la plainte d'une élue

— 

Il n'a pas fallu longtemps avant que les syndicats de police ne réagissent. Après l'émeute avortée dimanche place Bahadourian (3e) sur le marché du ramadan, une adjointe de Gérard Collomb a décidé de porter plainte contre les forces de l'ordre ayant utilisé des gaz lacrymogènes et des Flash-Ball. Une réaction qui a fait bondir le syndicat Alliance Police. Dans un communiqué, ce dernier indique «soutenir l'ensemble des fonctionnaires» qui sont intervenus à la Guillotière. «Que penser des réactions épidermiques de certain(e)s élu(e)s prenant systématiquement parti contre les forces de l'ordre ?», s'insurge-t-il. Par ailleurs, Albert Doutre, directeur de la sûreté publique, a indiqué au Progrès que «les policiers avaient agi en état de légitime défense». Les choses avaient dégénéré après que des agents eurent demandé à un véhicule mal garé de se déplacer. C. G.