Les Beaux-Arts obtiennent un délai pour acheter le Poussin

©2006 20 minutes

— 

Le musée des Beaux-Arts de Lyon est toujours à la recherche de plusieurs millions d'euros. L'institution vient d'obtenir un délai de trois à quatre mois de la part du propriétaire de la « Fuite en Egypte» de Nicolas Poussin afin de rassembler les 10 millions nécessaires à son acquisition. Depuis la semaine dernière, au terme d'une longue procédure judiciaire, l'oeuvre peut être vendue à l'étranger. Mais le propriétaire souhaite que le tableau, classé « trésor national » intègre la collection de Lyon à condition d'en tirer un prix en rapport avec la qualité de l'oeuvre, estimée à au moins 13 millions d'euros. Le musée aurait déjà récolté la moitié de la somme et continue de chercher des mécènes avec l'aide du Louvre. La ville de Lyon, et l'Etat participeront aussi à l'opération. Peinte en 1657 ou 1658, la « Fuite en Egypte » avait été vendue en 1986 comme étant l'oeuvre d'un élève de Nicolas Poussin. Elle avait été restituée à ses propriétaires en 1994 après avoir été authentifiée comme un véritable Poussin. L'Etat avait refusé un certificat d'exportation au tableau en 2004, empêchant sa sortie du territoire jusqu'au 11 février dernier. F. C.