Mylie, chasseuse de punaises de lit

Caroline Girardon

— 

Mylie, chienne âgée de 3 ans, déniche quotidiennement des punaises de lit.
Mylie, chienne âgée de 3 ans, déniche quotidiennement des punaises de lit. — C. Girardon / 20 Minutes

Sa truffe, dit-on, fait des miracles. En l'espace de cinq minutes, elle est capable de débusquer la moindre punaise de lit, sournoisement planquée dans une rainure de parquet ou une fissure de tissus. Bien plus efficace qu'un technicien qui passerait au moins une heure à dénicher les vilaines bêtes, parfois sans succès, Mylie est l'un des trois chiens en France (la seule dans le Rhône) a être dressée pour détecter ces nuisibles insectes.

Un taux de réussite de 95 %


«Les punaises de lit pondent en moyenne cinq œufs par jour. Sachant qu'elles ont une durée de vie de six mois à 2 ans, elles peuvent pondre jusqu'à 500 œufs au cours de leur existence», indique Frédéric Dauges, gérant de la société Avipur dans le Rhône. Un fléau pour les hôtels, gîtes ou chambres d'hôte, parfois obligés de fermer plusieurs jours, le temps de se débarrasser de ces fourbes. Car la punaise de lit aime brouiller les pistes. «Elles sont difficiles à détecter car lorsqu'elles sortent de l'œuf, elles mesurent environ un millimètre. Translucides, elles sont quasiment invisibles et préfèrent l'obscurité», note Gildas Palfart, entomologiste et maître de Mylie. La solution la plus efficace reste le chien, sensible à l'odeur très spécifique des punaises de lit. «Un animal bien entraîné aura un taux de réussite de 95 % alors que le professionnel aura 30 % de chance de les dénicher, poursuit Gildas Palfart. Et puis, avec un chien, vous n'avez pas besoin de déplacer les meubles, ça va bien plus vite.» Tellement vite que l'animal est capable d'inspecter une dizaine de chambres dans l'heure. C'est l'un des arguments qui a convaincu l'hôtel Quality Suites, dans le 7e, de faire appel aux services du cabot via la société Avipur. «On préfère investir dans cette solution plutôt que de fermer un hôtel, explique Nicolas Cogagne, responsable de l'établissement, redoutant l'éventualité d'une invasion. Nous sommes bien obligés d'appréhender ces événements qu'on ne maîtrise pas. En cas d'infestation, les conséquences financières seraient trop lourdes.»

■ Dressée en Floride

Aux Etats-Unis, la détection canine est pratiquée depuis une dizaine d'années, contrairement à la France qui expérimente cette solution depuis 3 ans. Mylie a été dressée par un expert en Floride.