L'OL donne le pouvoir aux jeunes

Cyrille Pac
— 
Le gardien lyonnais, Anthony Lopes, lors d'un match de Ligue Europa, le 3 octobre 2013 contre le Vitoria Guimaraes.
Le gardien lyonnais, Anthony Lopes, lors d'un match de Ligue Europa, le 3 octobre 2013 contre le Vitoria Guimaraes. — AP Photo/Laurent Cipriani

La preuve par 16. C'est le nombre de joueurs alignés cette saison par l'Olympique Lyonnais, toutes compétitions confondues, qui ont été formés au club. Seul Sochaux (17) peut se targuer d'avoir fait mieux en France. Si les contraintes économiques ont forcé le club à emprunter cette voiedepuis deux ans, l'OL bénéficie de l'excellent travail effectué dans son centre de formation. Le futur entraîneur devra continuer dans cette direction.

«Il leur suffit de regarder la vitrine»


Avec un an de plus, la jeune garde incarnée par Gonalons (s'il reste) pourra encore jouer les trouble-fête. «À Lyon, on inculque la culture de la gagne dès le plus jeune âge», se souvient David Linarès, ex-Lyonnais formé au club. Paradoxalement, et malgré les talents de Benzema, Ben Arfa, Grenier ou Benzia, le club ne rafle aucun trophée dans les plus jeunes catégories (même s'il a été désigné meilleur club de jeunes en 2012). La Coupe Gambardella lui échappe ainsi depuis 1997. Contrairement à Rennes ou Sochaux, l'OL ne court pas après les distinctions pour son centre de formation. «L'objectif n'est pas d'aller chercher un titre, confirme Armand Garrido, responsable des moins de 17 ans (lire ci-dessous). On ne leur parle que de la finale, cela fait partie de la formation.» À Lyon, le but est d'amener les jeunes dans le groupe pro. L'orientation récente du club est donc une motivation pour les jeunes éléments. «On n'a pas besoin de leur dire qu'ils auront peut-être leur chance en pro, ajoute Garrido, ils le voient bien. Il leur suffit de regarder la vitrine pour se motiver.» Pour raisons financières, le club laissera partir des joueurs importants cet été. Ce qui fera encore de la place aux plus jeunes.

■ Fournier, Sagnol, Renard, le trio final

Trois candidats se détachent aujourd'hui pour remplacer Rémi Garde. Sur le plateau d'OL System lundi soir, Jean-Michel Aulas a écarté les pistes menant à Juninho (qui n'a pas de diplôme), Antoine Kombouaré (sous contrat à Lens) et Bruno Genesio, l'adjoint de Garde. Le prochain technicien devrait donc être Hubert Fournier, Willy Sagnol ou Hervé Renard. De nombreuses voix, à l'OL, militent pour le premier, quand Aulas semble séduit par le deuxième.