L'Ain a pris ses précautions contre le H5N1

GRIPPE AVIAIRE Depuis un an, l'Ain a déployé les grands moyens pour limiter les risques d'épizootie. Alors qu'un foyer de grippe aviaire a été découvert samedi en Grande-Bretagne, la chambre d'agriculture de l'Ain, département le plus touché l'an passé par le virus...

©2006 20 minutes

— 

Depuis un an, l'Ain a déployé les grands moyens pour limiter les risques d'épizootie. Alors qu'un foyer de grippe aviaire a été découvert samedi en Grande-Bretagne, la chambre d'agriculture de l'Ain, département le plus touché l'an passé par le virus H5N1, a indiqué hier que depuis 2006 des « mesures de bio-sécurité avaient été mises en place par précaution ». La chambre a également obtenu une prise en charge par le conseil général de l'Ain à hauteur de 60 % du coût des travaux réalisés par les éleveurs avicoles (suppression des points d'eau extérieurs, création de pédiluves). « Nous ne sommes pas derrière chaque éleveur. Chacun prend ses responsabilités », a-t-elle ajouté.