Jeunes et retraités font bon ménage

Jérémy Laugier

— 

L'Esdes a constitué 71 binômes intergénérationnels à Lyon cette année.
L'Esdes a constitué 71 binômes intergénérationnels à Lyon cette année. — ESDES Inter-générations

En France, l'initiative est venue de Lyon il y a tout juste dix ans. «Nous étions conscients des difficultés rencontrées par les jeunes pour trouver un logement. Et comme nous sortions de la canicule de 2003, nous avons pensé que les personnes âgées seules pourraient avoir besoin d'une compagnie», explique Chantal Vanney, coordinatrice de l'Esdes Inter-générations. Dix ans après, la formule est rodée avec plus de 400 binômes créés au total.

« Cela nous rassure »


Les étudiants sont hébergés pour une somme modique (entre 30 et 100 € par mois en moyenne) chez le retraité, en échange d'une présence chaque soir et nuit de la semaine, ainsi que certains week-ends. «Cela nous rassure, ma mère de 94 ans et moi, de la savoir en sécurité la nuit car elle peut compter sur quelqu'un à ses côtés dans sa maison avec Carla, une étudiante suisse», apprécie Jean-Paul Rosera. En dix années, certains jeunes ont parfois dû prévenir en urgence le Samu durant la nuit pour venir en aide à leur hôte. «Je n'étais pas dans mon assiette l'hiver précédent, trois ans après le décès de mon épouse, indique de son côté Jacques Bellet, 85 ans, qui a rejoint Inter-générations en octobre. Aujourd'hui, je considère Kaja (une étudiante polonaise) comme ma petite fille. Nous partageons nos repas et sa présence me pousse à ne pas me laisser aller, notamment dans l'entretien de la maison.»

S'il n'y avait que cinq binômes au lancement en 2004, l'Esdes en compte cette année 71. «Il s'agissait au départ de répondre à un besoin de société, se souvient Chantal Vanney. Notre idée est aujourd'hui rentrée dans les mœurs puisqu'il existe partout un adjoint au lien intergénérationnel.»

■ Les profils de ces cohabitations

La majorité des personnes âgées du dispositif Inter-générations sont des dames veuves de plus de 85 ans. Concernant les jeunes, il s'agit surtout d'étudiantes ayant entre 20 et 23 ans. L'Esdes a reçu cette année environ 250 demandes de jeunes mais a été limité à 71 binômes dans le Grand Lyon, faute de plus de candidatures de retraités. Pour constituer un dossier en vue de la rentrée, il faut se rendre sur www.esdes-intergenerations.net. Contact : 06 81 14 82 65.