Incity achetée par la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes

Elisa Riberry

— 

Le gratte-ciel de 200 m, en chantier depuis un an, doit être livré fin 2015.
Le gratte-ciel de 200 m, en chantier depuis un an, doit être livré fin 2015. — E.Riberry / 20 Minutes

Fin 2015, les collaborateurs de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes (Cera) pourront se vanter d'avoir l'une des plus belles vues de Lyon. La banque a mis fin lundi matin à des mois de rumeurs en annonçant avoir acheté au promoteur lyonnais Sogelym Dixence la totalité de la tour Incity, en construction depuis un an dans le quartier d'affaires de la Part-Dieu. La transaction a été réalisée vendredi soir, selon la Cera, qui s'est refusée à communiquer pour l'heure le montant de l'acquisition.

Une fois la tour de 39 étages achevée à l'angle des rues Garibaldi et Lafayette, la banque a prévu d'y transférer, sur les 17 600 m2 encore libres, son siège social aujourd'hui basé boulevard Deruelle (3e). «Cet immeuble, répondant aux normes de Haute qualité environnementale, regroupera près de 700 collaborateurs de la banque», a précisé lundi la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes.

Les 19 autres étages de la tour seront occupés par la SNCF, signataire en 2013 d'un bail avec Sogelym Dixence. L'entreprise publique, déjà locataire de plusieurs niveaux de la tour Oxygène, compte regrouper certains services, dont la direction des TER France au sein d'Incity. Au final, 2 700 salariés pourront être accueillis dans le building le plus haut de la ville, conçu par les agences d'architectures Valode & Pistre et AIA. Lancée il y a un an et déjà bien avancée, la construction de ce gratte-ciel, dont le coût est évalué à 250 millions d'euros, est financée en partie grâce au tour de table bouclé début 2013 par Sogelym Dixence. La Caisse d'Epargne Rhône-Alpes fait partie de ce pool bancaire, également constitué de la Banque cantonale de Genève, du Crédit industriel et commercial (CIC) Lyonnaise de banque et de la Bank of China.