Il attend encore le grand film sur le football

— 

Il y a deux semaines, Thierry Frémaux organisait à l'Institut Lumière les premières rencontres Sport, littérature et cinéma. Invité d'honneur, Eric Cantona était venu présenter «Les Rebelles du foot», un documentaire dont l'ancien enfant terrible du football français est le producteur et le narrateur. Le seul film projeté durant ces rencontres fut celui de Jean-Jacques Annaud, Coup de tête, avec Patrick Dewaere, présenté en copie restauré. «On attend encore le grand film sur le foot», déclarait Thierry Frémaux dans un entretien accordé quelques jours plus tôt dans L'Équipe. Mais le délégué général du Festival de Cannes ne désespère pas que celui-ci voit le jour. «Il y a trop de bons cinéastes qui s'intéressent au football pour que l'un d'entre eux ne nous fasse pas la surprise d'un grand film, nous a-t-il confié. Celui de Ken Loach sur Cantona (Looking for Eric) est plus une allégorie sur les supporters. Il faudrait l'équivalent de ce qu'Oliver Stone a fait pour le football américain (L'Enfer du dimanche). Stephen Frears pourrait le faire, mais il vient d'enchaîner deux films sur le sport.» S.M.