Etienne Tête, un candidat « tenace » et « courageux »

— 

Il avait été élu en 2001 et 2008 sur les listes de Gérard Collomb. Mais c'est cette fois-ci contre le maire sortant et candidat PS, dont il a été l'adjoint, que le conseiller municipal et régional EELV Etienne Tête s'est lancé aux municipales. Un scénario qui n'aurait pas pu être différent pour ce militant de longue date, investi co-tête de liste EELV, vu ses relations houleuses avec le candidat socialiste. En 2009, après des années d'entente cordiale avec Gérard Collomb, sa farouche opposition au Grand Stade, vivement défendu par le maire de Lyon, lui avait coûté sa délégation. Mais en dépit du fossé qui s'est creusé entre les deux hommes, Etienne Tête, décrit comme «tenace» et «courageux» par ses alliés, ne cache pas son désir de faire un bon score au premier tour pour faire évoluer le programme de Gérard Collomb. «Sur le premier mandat, les écologistes ont gagné des batailles avec les berges et Vélo'V. Sur le second, il n'écoutait personne. Il a trop bien gagné en 2008. Il est temps de remettre de la démocratie», estime le candidat, conscient toutefois que seul « Collomb aura la main sur une possible alliance ». E. R.