«La France ne respecte pas le droit au logement»

©2006 20 minutes

— 

« La politique française en matière de logement est illégale. » C'est ce que va plaider dans quelques mois Marc Uhry, chargé de mission à l'Association lyonnaise pour l'insertion par le logement (Alpil), devant le Conseil de l'Europe à Strasbourg. La Fédération européenne des associations nationales de travail avec les sans-abri (FEANTSA), dont l'Alpil fait partie, vient d'entamer une procédure de réclamation collective contre la France pour non-respect de la Charte sociale européenne de 1993. « Elle précise que les Etats doivent prendre des mesures pour rendre le coût du logement accessible et réduire le nombre de sans-abri. Or, il y en a de plus en plus. Et le prix des loyers a doublé en sept ans. La France ne respecte pas le droit au logement et mène une politique délirante », note Marc Uhry, rédacteur de la réclamation.

Le texte déposé au Conseil de l'Europe précise que « 72 % des aides publiques au logement sont distribuées aux propriétaires privés sans contrepartie sociale. La collectivité dépense quatre fois plus d'argent en défiscalisation qu'en aide à la construction de logement social ». « Pour résumer, on subventionne l'inflation avec l'impôt », déplore Marc Uhry. En engageant cette procédure, la FEANTSA espère obtenir une condamnation de la France pour l'obliger à penser autrement sa politique du logement.

Frédéric Crouzet

Le blog du mal-logement :

logement.blog.20minutes.fr

L'Alpil organise aujourd'hui et demain son « marathon des locataires ». L'association accueille les résidents confrontés aux pratiques contestables de leur bailleur (frais abusifs, insalubrité...). Des avocats et des professionnels les aideront dans leurs démarches pour être rétablis dans leurs droits. 12, place Croix-Paquet (1er).