Marko Keselj, principal symbole de la métamorphose

— 

Qu'elle semble loin la trêve hivernale, durant laquelle l'Asvel a envisagé se séparer de lui, avant de couper Travis Leslie. Souvent transparent avant Noël (9, 2 points, 2 rebonds et 0, 6 passe), Marko Keselj a mis du temps à trouver sa place dans l'effectif villeurbannais.

Shooteur pur


«Il a une forte confiance en lui et il a eu du mal à comprendre que tout le monde ne connaisse pas le jeu comme lui», évoque Pierre Vincent, qui a fait de l'ailier serbe l'un de ses hommes de base en 2014. Il tourne ainsi à 12 points, 4 rebonds et 2, 7 passes depuis janvier. Mieux, lors du succès face à Nanterre, ce shooteur pur a prouvé l'étendue de sa polyvalence avec son record de rebonds (8) et de passes (7), tout en s'arrachant sur la dernière séquence avant d'envoyer Edwin Jackson vers la victoire (74-71). «Il a compris qu'il fallait qu'il joue beaucoup plus physique en Pro A, souligne Amara Sy. Athlétiquement, il n'a rien à voir avec le joueur du début de saison, qui en plus avait du mal à être positif.» J.L.