Villeurbanne reverdit en 2014

Jérémy Laugier

— 

Enfin ! Pour la première fois de la saison, l'Asvel est entré dans le Top 8 de la Pro A. A huit journées de la fin, la course aux play-offs reste d'une incertitude rare entre onze formations. Mais Villeurbanne est l'équipe la plus performante actuellement, avec 9 succès sur les 11 derniers matchs, dont celui après prolongation (74-71) face à Nanterre samedi. Un sacré redressement.

Une défense impeccable. L'Asvel ne pensait sans doute pas pouvoir s'offrir le champion en titre sans Uche Nsonwu (blessé au dos) et avec un piètre 35 % de réussite aux tirs. «On n'a pas été adroits mais on a eu le mérite, ensemble, de ne rien lâcher», apprécie Amara Sy. Guidée par un Georgi Joseph toujours aussi précieux, la défense villeurbannaise est la 3e meilleure de Pro A. Elle concède moins de 68 points depuis le début de sa belle série, à des années-lumière des 88 points encaissés lors des quatre défaites initiales.

Une confiance grandissante. Mal embarquée en Pro A, l'Asvel est aujourd'hui convaincue de pouvoir battre toutes les équipes de tête, comme le prouvent ces récents nets succès face à Dijon (85-65) puis Strasbourg (85-66). Il lui manquait des victoires au terme de matchs serrés ? Edwin Jackson et Georgi Joseph y sont allés de leur panier au buzzer, respectivement à Chalon (en Coupe) et à Orléans, avant cette autre victoire de prestige après prolongation samedi.

Une mène plus cohérente. Bon défenseur, Chris Wright n'est «pas un attaquant» selon Pierre Vincent. L'arrivée en janvier de Tweety Carter (15 points face à Nanterre et un shoot décisif), plus meneur dans l'âme, a donc équilibré la mène villeurbannaise.

■ Paccelis Morlende, capitaine abandonné ?

Écarté des parquets pendant plus d'un mois en début d'année (ischio-jambiers), Paccelis Morlende est depuis son retour au bout du banc. Après neuf minutes cumulées contre Dijon et Strasbourg, il n'est pas entré en jeu face à Nanterre. Pierre Vincent n'entend pas faire de cadeau à son capitaine : «Je le gère comme tout autre joueur. C'est quelqu'un qui doute beaucoup et je l'ai senti fébrile contre Strasbourg. Mais on a besoin de tout le monde et il va revenir.»