Collomb remonte le dossier des hospices civils à l'Elysée

©2006 20 minutes

— 

Gérard Collomb fait appel à Jacques Chirac concernant la direction des hospices civils de Lyon (HCL), vacante depuis trois mois. Après deux courriers envoyés au Premier ministre et restés lettre morte, le maire (PS) de Lyon et président du conseil d'administration des HCL s'est adressé hier au président de la République pour que « cette situation inédite » prenne fin.

Dès le 18 octobre, et le départ du précédant directeur des HCL Benoît Leclercq, le maire de Lyon et le ministre de la Santé s'étaient mis d'accord sur deux éventuels successeurs : les directeurs des hôpitaux de Toulouse et de Strasbourg, Daniel Moinard et Paul Castel. Mais « des pressions intempestives mettent à mal ce processus », poursuit Gérard Collomb, qui, après trois mois d'attente, craint qu'intervienne « une nomination contraire à l'avis des acteurs du monde hospitalier ». Le maire, pour qui cette situation a déjà retardé le projet de restructuration de l'hôpital Edouard-Herriot a aussi sollicité hier un entretien téléphonique avec le Premier Ministre.

E. F.