Le budget du Rhône part avec un handicap

©2006 20 minutes

— 

Dépenses et recettes incertaines pour le conseil général du Rhône. Hier, lors de la présentation de ses voeux à la presse, le président Michel Mercier (UDF) a indiqué que le budget de l'année serait voté tardivement, probablement en mars. « Et on ne sait pas encore si on va augmenter les impôts locaux. Au maximum, on suivra l'inflation, soit 1,8 % », a-t-il déclaré. Le département ignore toujours ce que va lui coûter la prise en charge des personnes handicapées, une de ses nouvelles compétences transférées par l'Etat fin 2006. « Pour faire le budget, nous devons connaître le nombre de bénéficiaires », a avancé le président. Pour l'instant, trente mille dossiers de prise en charge ont été enregistrés par le département.

F. C.