Rentrée et voeux politiques pour les magistrats de Lyon

©2006 20 minutes

— 

Les magistrats pensent aussi aux élections. Hier, lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour d'appel de Lyon, qui englobe les juridictions de l'Ain, du Rhône et de la Loire, le premier président Pierre Vittaz a salué la diminution entre 2004 et 2006 des délais dejugement et la baisse du stock des affaires en cours, grâce à l'arrivée d'effectifs supplémentaires. « Donnez-nous des moyens en relation avec le volume de notre charge et nous en ferons bon usage », a-t-il lancé à l'intention des parlementaires présents à l'ancien palais de justice (5e). Et de souhaiter que les propositions des candidats aux élections « soient à la hauteur de l'enjeu que constitue de bon fonctionnement de la justice ».

Le procureur général Jean-Olivier Viout n'a pas livré, contrairement aux années précédentes, le bilan chiffré de l'activité judiciaire en 2006. « J'abhorre l'usage outrancier de la statistique à destination de l'argumentaire partisan », a t-il prévenu.

F. C.