Birdy prend son envol

Caroline Girardon

— 

Gautier, le sérigraphe.
Gautier, le sérigraphe. — C; Girardon / 20 Minutes

Impossible que vous l'ayez manqué ces dernières années. Sa frimousse ronde et son plumage coloré ont régulièrement envahi les murs de l'agglomération. Né sous la forme d'un graffiti en 1989, l'oiseau Birdy a, petit à petit, fait son nid, devenant l'un des symboles du street art lyonnais, et l'un des emblèmes de la ville. Aujourd'hui, et pour la première fois à Lyon, il se trouve au cœur d'une exposition.

«Un peu comme Mickey»


«C'était une façon de remercier les gens qui nous suivent depuis un certain temps, indique Guillaume Mathieu, l'un des trois membres du collectif Birdy Kids. On a longtemps travaillé dans la rue. Et là, on avait envie d'explorer de nouvelles techniques.» Mosaïques, sérigraphie, peintures sur bois… Birdy s'affiche désormais sous toutes les coutures. «Il a beaucoup évolué depuis le début, même si les gens ne perçoivent pas la différence», révèle Gautier Mathieu, autre membre du collectif. «C'est un peu comme Mickey. Lorsqu'on regarde comment il était dessiné en 1960, on voit bien qu'il n'a pas la même tête qu'aujourd'hui, complète Guillaume. Pour nous, c'est pareil. L'oiseau s'est esthétisé de jour en jour. Par exemple, la proportion des yeux et des pattes a légèrement évolué.» Et le concept initial aussi. Car la mascotte lyonnaise, habituée des murs en bétons, qui s'affiche depuis peu sur les vêtements, pourrait bientôt faire son apparition dans les chambres de vos bambins. «On aimerait bien qu'il soit sur des meubles pour enfants. On y travaille», annonce Guillaume. Les enfants qui restent l'une des cibles privilégiées du collectif. «On a pensé l'exposition comme un goûter d'anniversaire car on souhaitait une ambiance ludique qui soit différente de ce que l'on peut voir traditionnellement dans les galeries», conclut le jeune homme.

■ Vernissage samedi

L'exposition consacrée à Birdy s'ouvre ce week-end. Elle se tiendra du 1er au 23 mars à «U and I galerie» au 10, rue des Quatre Chapeaux (2e). Le vernissage est prévu samedi à 18 h.