Décines aura son pôle santé

Elisa Riberry

— 

D'ici à 2020, la friche Archemis sera transformée en quartier de la santé.
D'ici à 2020, la friche Archemis sera transformée en quartier de la santé. — groupe EM2C

A défaut de la future grande clinique de l'Est Lyonnais, les Décinois auront, à l'horizon 2020, leur quartier de la santé. La Mutualité française du Rhône vient en effet de dévoiler les grandes lignes de son Multipôle Santé, né après l'abandon du projet de centre hospitalier à Décines (lire encadré). Sur les 10 hectares de l'ancienne friche industrielle Archemis appartenant à la Mutualité, cette dernière, accompagnée par le groupe em2c et Est métropole habitat, souhaite notamment créer d'ici à 2017 un Village de la santé. Cet ilôt de 20 000 m2 abritera un centre de soins de premiers recours, destiné à compenser en partie les activités de la clinique du Grand Large censée fermer ses portes la même année à Décines.

Des soins de proximité


«Nous avions, avec la mairie de Décines, la volonté de maintenir une offre de soins de proximité répondant aux besoins de la population», précise Dominique Lebrun, directrice de la Mutualité française du Rhône. Des consultations de médecine générale, de gynécologie, cardiologie et pédiatrie devraient notamment y être assurées. Le Village devrait également accueillir un pôle enfance, adolescence et jeunes adultes, composé d'une crèche et d'un centre de soins de suite et de réadaptation pour enfants handicapés géré par la Mutualité. Un Ephad pour personnes âgées dépendantes et une résidence pour seniors autonomes sont également prévus. Les deux autres îlots abriteront un parc d'activités, regroupant des laboratoires et entreprises du domaine de la santé, et une zone d'habitations. Des logements pour jeunes actifs et étudiants, en locatif social et en accession libre, devraient y être construits. La Mutualité française, qui n'a pas évalué le coût global du Multipôle, ne financerait que le village de Santé. «Nous pensons céder deux ilôts à des promoteurs pour financer cette opération», précise Dominique Lebrun.

■ Villeurbanne hérite de la grande clinique

Après moults rebondissements, Villeurbanne avait finalement été retenue en 2013 pour accueillir la clinique de l'Est lyonnais, baptisée Médipôle Lyon Villeurbanne et portée par le Mutualité française et le groupe Capio (clinique du Tonkin). Cet hôpital de 700 lits, un temps prévu à Décines sur la friche d'Archemis, doit ouvrir en 2017. Elle regroupera quatre cliniques, dont le Grand-Large, et deux établissements du groupe Capio (Tonkin et Bayard).