Le cas du « Patineur » toujours pas réglé

©2006 20 minutes

— 

La Chaîne thermale du Soleil, propriétaire du « Patineur » (1er) ne désarme pas. Alors que la Cour de cassation a récemment rejeté le pourvoi de la société visant à récupérer l'oeuvre du sculpteur César, la Chaîne demande désormais à la ville de Lyon de pouvoir déplacer la statue fissurée et entourée de barrières de sécurité pour la réparer. Selon Christian Tourret, l'un de ses avocats, la mairie refuse des travaux à l'extérieur du site. « Comment peut-on laisser en cage cette statue que l'on nomme l'Homme de la Liberté ? », s'interroge-t-il. « C'est un prétexte pour pouvoir récupérer la statue ! », rétorque Etienne Tête, adjoint Verts en charge des Marchés publics à la ville de Lyon. En 1999, la société thermale avait acquis la scuplture située en zone protégée aux enchères chez Me Anaf pour 500 000 e et n'a, depuis, jamais pu en disposer. « La question est de savoir si la vente va être frappée de nullité. Après on pourra discuter autour d'une table », analyse l'adjoint. La Chaîne n'a pas souhaité répondre à la question.

C. B.