Victoire en justice pour des malades du coeur

©2006 20 minutes

— 

Un peu de baume au coeur pour des porteurs de sondes cardiaques défectueuses. Mardi, la Cour de cassation a cassé un arrêt de 2004 de la cour d'appel de Lyon qui avaient débouté neuf malades du coeur de leur demande de préjudice moral.

La cour d'appel de Paris devra donc, dans les mois à venir, statuer sur le montant des indemnités. « Je suis soulagé », a indiqué hier Louis Vincent, président de l'association de défense des porteurs de sondes cardiaques défectueuses. Ce Lyonnais fait partie de ces neuf cardiaques qui avaient été implantés de la sonde Accufix, commercialisée en France jusqu'en 1994 par la société américaine TPLC.

C. B.

Deux autres dossiers similaires, concernant trois et huit plaignants, sont toujours entre les mains de la justice, TPLC ayant à chaque fois contesté les décisions de justice qui reconnaissent toutes le préjudice moral des malades.