Une Lyonnaise à l'honneur

— 

D'une pierre, deux coups pour Marion Fayolle. La tendresse des pierres est dans la sélection officielle d'Angoulême, qui débute ce jeudi. Pendant les quatre jours du festival de la BD, des planches de l'album de la Lyonnaise, diplômée en 2011 de la Haute école des arts du Rhin à Strasbourg, seront exposées au pavillon des Jeunes talents. Une belle récompense pour la jeune femme. «Certaines planches au fond très tramé ont nécessité plusieurs jours de travail. Les voir affichées est une récompense», avoue celle qui a passé deux ans sur ce projet. La sélection et l'exposition de son album la touchent d'autant plus que ce livre est très personnel : il traite de la maladie de son père. «C'est celui où je me suis le plus investi, le plus important pour moi, avoue l'illustratrice de 25 ans. L'attente était grande. La récompense est aussi pour le recul pris pendant ces moments-là.» Ayant besoin «d'une pause après ce gros projet», Marion Fayolle travaille sur un recueil de dessins pornographiques surréalistes à paraître au printemps aux éditions Magnani. Floréal Hernandez