«Je suis supporter de l'OL avant tout»

Propos recueillis par Stéphane Marteau

— 

Christian Bassila, alors joueur lyonnais en août 1998.
Christian Bassila, alors joueur lyonnais en août 1998. — G. Malie / AFP

Quelques jours avant de commenter le match entre Rennes et l'OL, deux de ses anciens clubs, Christian Bassila (36 ans) évoque son rôle de consultant pour OLTV.

Comment vivez-vous cette nouvelle expérience ?

C'est très enrichissant et c'est un bon complément à ma formation d'entraîneur (il s'apprête à passer son diplôme et dirige les U14 de Limonest). Mais ce n'est pas évident de se retrouver de l'autre côté de la barrière. Le public est tellement versatile. Il considère aujourd'hui que l'OL a la meilleure équipe du monde après lui avoir tapé dessus lorsque les résultats étaient moins bons. Durant cette période, on m'a parfois reproché d'être un peu trop langue de bois, alors que d'autres sont plus sévères dans leurs jugements. Mais certains consultants ont oublié qu'ils ont été joueurs. Pas moi. C'est pourquoi j'essaie d'être le plus objectif possible et d'être indulgent, car je connais la difficulté du métier de footballeur.

Mais peut-on être objectif quand on officie pour la chaîne d'un club ?

Non, c'est impossible. Je ne peux pas critiquer une institution pour laquelle j'ai la plus grande admiration. Je suis consultant, mais supporter de l'OL avant tout. Si j'en suis là aujourd'hui et si j'ai eu la carrière que j'ai eue, c'est grâce à l'OL, le club qui m'a formé.

Comment vous préparez-vous à commenter le match de samedi entre Rennes et l'OL ?

Ça ne change rien pour moi, d'autant que mon histoire avec le Stade Rennais n'est pas comparable avec celle que j'ai vécue à l'OL. Je n'ai pas laissé un souvenir impérissable à Rennes où je n'ai été que de passage (de 1999 à 2000) et où cela ne s'est pas très bien passé pour moi.