Le préfet du Rhône lance un appel au voleur d’un saxophone

A Lyon, Elisa Riberry

— 

C’est un appel pour le moins insolite qu’a lancé ce mardi le préfet du Rhône. Jean-François Carenco a profité de ses vœux à la presse pour inviter le voleur d’un saxophone, dérobé le 16 janvier dans un TGV circulant entre Paris et Lyon, à rendre l’objet appartenant au musicien Jacques Schwarz-Bar. Si le préfet du Rhône, connu pour son franc-parler, a évoqué cette affaire, c’est parce que le saxophoniste en question, invité à donner quatre concerts à l’Opéra de Lyon la semaine passée, est le fils d’amis du couple Carenco. « Il s’agit d’un vieux saxophone  de 1954, personne ne peut rien en faire », a déclaré le préfet, promettant une récompense à la personne qui ramènerait l’objet. « On lui donnera 300 € ni vu ni connu », a ajouté le préfet. Ce saxophone, un Selmer Mark VI Ténor de couleur bronze, portant le -numéro 57 320 est à rapporter à l’Opéra de Lyon situé place de la Comédie.