Les Villeurbannais courent après le temps perdu

— 

Battue mardi à Limoges (90-85) lors de la dernière journée de la phase aller de Pro A, l'Asvel présente un bilan négatif à mi-saison (10e avec 7 succès et 8 défaites). Pour la deuxième fois en trois ans, la formation de Pierre Vincent n'a pas atteint son premier objectif, qui consistait à se qualifier pour la Leaders Cup. Le départ du meneur américain Pierre Jackson, remplacé par Chris Wright juste avant la reprise du championnat, a plombé le début de saison de l'Asvel, qui a enchaîné quatre revers de rang. «Nous traînons cet arriéré d'impôt. Mais il ne faut pas s'affoler», recommande le coach de la «Green Team», qui ne désespère pas de terminer dans le Top 8 afin de disputer les play-offs. Pour relever ce challenge, le staff villeurbannais s'est séparé lundi de Travis Leslie et s'apprête à recruter un nouveau meneur de jeu afin d'épauler le décevant Chris Wright. S.M.