Yoann Gourcuff régale enfin l'OL

Stéphane Marteau

— 

Gourcuff, ici contre Reims, a inscrit 2 buts et délivré 6 passes décisives lors des 7 derniers matchs de l'OL.
Gourcuff, ici contre Reims, a inscrit 2 buts et délivré 6 passes décisives lors des 7 derniers matchs de l'OL. — P. Fayolle / Sipa

A l'heure de formuler leurs vœux pour la nouvelle année, nul doute que le staff et les dirigeants de l'OL ont croisé les doigts pour que Yoann Gourcuff soit épargné par les blessures qui ont pourri ses trois premières saisons lyonnaises. Car depuis son retour à la compétition, le 7 novembre, à Rijeka (1-1), après un énième pépin physique aux ischio-jambiers qui l'a tenu éloigné des terrains durant deux mois, l'ancien Bordelais donne la pleine mesure de son talent. Et il justifie un peu tardivement l'énorme investissement consenti par le président Aulas pour s'attacher ses services, en août 2010 (22 millions d'euros). Ainsi, lors des sept derniers matchs de l'OL, le milieu de terrain international a inscrit 2 buts et délivré 6 passes décisives. «Au regard des chiffres et de son efficacité, il vit sans doute sa meilleure période depuis son arrivée à Lyon, estime Rémi Garde. Quand il est comme ça, c'est un joueur important pour l'équipe.»

Le changement tactique opéré par l'entraîneur lyonnais depuis la déroute à Montpellier (5-1) n'est pas étranger au bon rendement de Yoann Gourcuff. Positionné à la pointe haute du milieu en losange, le meneur de jeu s'épanouit dans ce système qu'il a bien connu à Bordeaux. «Je préfère évoluer dans ce registre, entre la défense et le milieu adverse, confirme celui qui avait débuté la saison sur le flanc gauche. Avec ce système, nous avons une meilleure maîtrise du jeu, même si cela demande beaucoup de mouvements et de garder le ballon très haut dans le camp adverse.»

A l'instar du collectif lyonnais qui n'a perdu qu'un seul de ses quatorze derniers matchs (à Paris), Gourcuff estime être «de mieux en mieux.» «J'enchaîne les matchs. J'en ai besoin par rapport à mon profil physique», souligne-t-il. Contre l'OM, ce mercredi, en quart de finale de la Coupe de la Ligue, le Breton devrait honorer sa septième titularisation d'affilée. Une situation qui ne lui est pas souvent arrivée depuis qu'il a rejoint l'OL avec lequel il s'apprête à disputer son centième match, toutes compétitions confondues.

■ Les chiffres

100 matchs disputés entre l'OL et l'OM, toutes compétitions confondues. Le bilan est légèrement favorable au club phocéen : 33 succès, 35 nuls et 32 défaites.11 matchs de Coupes disputés entre les deux clubs (9 en Coupe de France, 1 en Coupe de la Ligue et 1 en Coupe Drago). Là encore, le bilan est à l'avantage de l'OM : 6 succès, 1 nul et 4 défaites.2 finales de Coupes disputées et perdues par l'OL face à l'OM. La première en 1976, en Coupe de France (0-2) et la seconde en 2012, en Coupe de la Ligue (0-1 a.p.).