L'étalement urbain se poursuit

Elisa Riberry

— 

Malgré la hausse des prix de l'immobilier, Lyon reste attractive (illustration).
Malgré la hausse des prix de l'immobilier, Lyon reste attractive (illustration). — P. Fayolle / Sipa

L'étalement urbain gagne du terrain dans la région lyonnaise. Voilà ce qui ressort de l'étude sur l'évolution démographique dévoilée mardi par l'Insee Rhône-Alpes. Entre 2006 et 2011, le pôle urbain de Lyon, le 2e de France avec 1, 494 millions d'habitants, a enregistré une croissance démographique soutenue, de 0, 8 % par an. Soit un gain de 59 000 habitants en cinq ans.

Le cœur du Grand Lyon a profité de ce dynamisme, marqué à Lyon et Villeurbanne par une hausse annuelle de la population de 0, 8 % et 1, 2 %, tout comme l'Est Lyonnais. «Après avoir perdu des habitants, Vénissieux et Vaulx-en-Velin, notamment, en gagnent. C'est un phénomène nouveau», précise Simon Desgouttes, chargé d'études à l'Insee. Cette croissance s'explique avant tout par la forte natalité observée dans ces communes et la politique dynamique de construction de logements. Mais c'est en périphérie du Grand Lyon que la croissance démographique est la plus soutenue et rapide. A l'Ouest de Lyon (L'Arbresle, Vallons du Lyonnais), mais également le long de la Saône.

Les ménages s'éloignent pour acheter moins cher


Entre 2006 et 2011, le secteur Beaujolais-Val de Saône a vu sa population progresser de 3, 2 % par an, Saône-Pierres Dorées de 2 % et Pays du Bois d'Oingt d'1, 8 %. «C'est l'étalement urbain, souligne Pascal Ogier, directeur régional de l'Insee. L'influence d'un pôle comme Lyon s'étend désormais jusqu'à 30, 50 ou 60 km. Les ménages recherchent du foncier à bas prix et il faut aller assez loin pour en trouver.» Et l'étalement urbain ne s'arrête pas aux frontières du département, mais déborde dans l'Ain, par exemple. Si la croissance démographique s'est ralentie dans les communes les plus proches du Grand Lyon (Miribel, Trévoux), elle a explosé dans les villes les plus éloignées, comme Ambérieu. Cette commune de 13 839 âmes a gagné plus d'un millier d'habitants en 5 ans. Même constat dans le Nord Isère, où Bourgoin-Jallieu, à 40 km de Lyon, a vu sa population croître de 2, 2 % par an.

■ Recensement

Dès jeudi et jusqu'au 22 février, 2 200 agents seront mobilisés en Rhône-Alpes sur la campagne de recensement. Quelque 930 000 habitants doivent être recensés dans 646 communes.