«Il n'y a pas eu de chantage de ma part»

Propos recueillis par Stéphane Marteau

— 

Pour Rémi Garde, " l'équipe n'est pas la même, avec ou sans Gonalons. "
Pour Rémi Garde, " l'équipe n'est pas la même, avec ou sans Gonalons. " — P. Fayolle/Sipa

Fermement opposé au transfert de Maxime Gonalons à Naples, Rémi Garde se réjouit de l'issue de ce dossier.

Quelle est votre réaction au sujet de Maxime Gonalons ?

Je suis très content qu'il reste. Avec lui, nous avons plus de chances de réaliser une bonne deuxième partie de saison et de nous rapprocher des objectifs fixés en début de saison.

Avez-vous mis votre démission dans la balance pour convaincre votre président de le conserver ?

Cela fait cinq ou six mercatos que je traverse. Si j'avais voulu mettre ma démission en jeu à chaque fois qu'un joueur veut partir, il y a longtemps que je l'aurais fait. Cela n'aurait pas été fair-play de ma part parce que je connais la situation du club. Il y a eu des discussions, mais il n'y a pas eu de chantage de ma part. Je n'ai pas eu besoin d'expliquer longtemps au président que l'équipe n'est pas la même, avec ou sans Max.

Tenez-vous le même discours au sujet de Yoann Gourcuff, dont les dernières prestations pourraient susciter les convoitises ?

Dans l'absolu, oui, parce que le Yoann qu'on a vu ces derniers temps apporte beaucoup à l'équipe. Maintenant, si je raisonne en termes d'équilibre, Yoann a un profil assez similaire à celui de Clément (Grenier). Je ne sais pas ce qui se passera avec Yoann. S'il devait partir, ce serait une perte à l'instant T.

En conservant Maxime Gonalons, pensez-vous avoir fait le plus dur durant ce mercato ?

L'effectif comporte des éléments qui ont déjà prouvé, même s'ils sont jeunes, qu'ils ont les qualités pour évoluer à ce niveau. Je reste donc prudent parce que je sais que nous sommes beaucoup observés.