Le PDG de Gerland retenu par les salariés

— 

La manière forte. Excédés, les salariés de SITL (ex-Fagor Brandt), basés à Gerland (7e), ont retenu mercredi après-midi Pierre Millet, leur PDG, dans une salle de l'entreprise afin de lui demander des garanties sur leurs salariés du mois de décembre. Car ils craignent de ne pas être payés.

«On discute simplement avec lui», a nuancé un représentant du syndicat Sud. Depuis l'annonce, il y a un peu plus d'un mois, du dépôt de bilan de Fagor, 350 salariés sont actuellement au chômage partiel à Lyon, et pourraient ne pas toucher leurs salaires ce mois-ci. L'usine SITL, qui dépend encore de Fagor, s'est reconvertie dans la construction de véhicules électriques tout en conservant une unité qui continuait à sous-traiter et à fabriquer des machines à laver pour Fagor. Mercredi après-midi, une délégation de Gerland a rencontré Alexandre Moulin, commissaire au redressement productif en Rhône-Alpes. C.G