Démarrage au ralenti pour Bluely

Elisa Riberry

— 

D'ici à l'été 2014, 120 voitures de plus doivent être mises en circulation.
D'ici à l'été 2014, 120 voitures de plus doivent être mises en circulation. — C. Villemain / 20 Minutes (archives)

Bluely réussira-t-il à passer la seconde pour égaler Car2Go, lancé à Lyon en 2012 mais abandonné après un problème juridique ? Deux mois après le lancement des voitures électriques en libre-service du groupe Bolloré, le défi semble difficile à relever. Voire impossible. «Bluely a dépassé le cap des 500 abonnés, dont la moitié en longue durée. Il y a entre 50 et 90 locations par jour [pour 130 voitures]. Cela correspond au plan prévu par le groupe Bolloré», indique à «20 minutes», Gilles Vesco, vice-président du Grand Lyon chargé des Nouvelles mobilités.

Pourtant, face aux 2 600 abonnés réunis en quatre mois par Car2Go, Bluely, qui comptait 600 préinscrits avant son lancement, ne tient pas la comparaison. «Nous sommes encore en bas de la courbe de progression, mais nous avons confiance. Vu comme le système parisien cartonne, nous n'allons pas vers l'inconnu. Et Bluely monte chaque jour en puissance», assure Gilles Vesco.

Des Twizy en phase 2


Pour permettre au service de décoller, le Grand Lyon mise sur l'une des innovations phares de Bluely, promise par Bolloré mais repoussée. A savoir la possibilité de stationner sa voiture hors station et de la garder pendant deux heures à demi-tarif. Un plus par rapport au système parisien Autolib, plus difficile que prévu à mettre en œuvre. «Cela demande un système de géolocalisation très performant pour retrouver les véhicules hors station, précise Gilles Vesco. Mais dès la seconde phase de développement, cela sera possible.»

D'ici à l'été 2014, 120 véhicules de plus doivent être mis en circulation à Lyon et Villeurbanne, où le nombre de stations doit passer de 50 à 100 stations. Un quart de ces véhicules seront des Twizy, des deux places faciles à garer qui pourraient permettre de séduire les plus jeunes. Dans le cadre du déploiement du service, Bolloré et le Grand Lyon étudient la possibilité d'ouvrir une «station satellite» dans quelques communes de la première couronne, comme Bron, Tassin ou Ecully.

■ Des promos à gogo

Sur le site Internet Bluely, Bolloré propose deux mois gratuits pour la souscription d'un abonnement. Des tarifs réduits réservés aux abonnés Vélo'V devraient être prochainement proposés.