Quand les jeux vidéo se prennent au sérieux

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Les jeux vidéo « sérieux » tiennent salon à Lyon. Hier, deux cents professionnels se sont réunis au Palais des congrès (6e) pour assister à la 2e édition du Sommet européen des serious games. Des jeux développés depuis 2001, dont l'objectif n'est plus de divertir mais de simuler, éduquer, former dans les domaines de la santé, l'armée ou l'industrie.

Même l'humanitaire a franchi le pas. Le Programme alimentaire mondial a présenté à Lyon le jeu vidéo éducatif gratuit Food Force, qui sensibilise le public à la faim dans le monde. « Le mariage du jeu vidéo à l'humanitaire n'était pas simple. Mais cela a fonctionné et attiré plus de 4,5 millions de joueurs dans 189 pays », note Ludovic de Courtivon, coordinateur de Food Force à Paris. En Rhône-Alpes, où l'industrie du jeu vidéo représente 40 % du marché français, les serious games ont donné des idées aux entreprises locales. A commencer par B2B Games et Coyote Software, qui ont créé une « course à Vélo'v » dans Lyon. Ce jeu sérieux sera présenté pour la Fête des lumières.

E. F.