Gorgelin en formation accélérée

— 

Le jeune gardien répond présent.
Le jeune gardien répond présent. — R. Lafabregue / AFP

Le destin de Mathieu Gorgelin aurait pu emprunter la trajectoire de certains de ses prédécesseurs, formés au club, mais obligés de partir. Ce garçon, originaire d'Ambérieu-en-Bugey, âgé de 23 ans, lyonnais depuis 2002, a pris son mal en patience avant que les blessures de Rémi Vercoutre et de Lopes ne le propulsent sur le devant de la scène. Il a eu droit à une formation accélérée contre Guingamp, en Ligue Europa à Rijeka et, surtout, à Saint-Etienne. Grâce à Joël Bats, l'entraîneur des gardiens, Gorgelin a su appréhender ces événements. «Je n'avais jamais vécu de derby, expliquait-il dimanche, pas même sur le banc. Jouer un derby et le gagner était un rêve. Depuis tout petit, on me parle de ces matchs-là…» Après une expérience infructueuse au Red Star en 2011-2012 et une erreur fatale pour sa seule sélection en Espoirs (3-2 contre l'Espagne en 2011), Gorgelin semblait avoir un avenir bouché, surtout à l'OL. Le malheur de ses coéquipiers en a décidé autrement. Gorgelin en est bien conscient. C.P.