Le titanesque chantier est presque achevé

— 

Après huit ans d'un minutieux travail, David Penalva a presque achevé sa mission : restaurer le Monument aux morts de l'lle du souvenir, où ont eu lieu lundi la commémoration de l'Armistice de 1918 et le traditionnel hommage aux morts pour la France. Depuis 2005, ce graveur de Vénissieux a investi ce coin paisible du parc de la Tête d'Or pour regraver les 38 plaques sur lesquelles les noms des 10 600 Lyonnais tués en 14-18 commençaient à s'effacer. Les noms, oubliés lors de la réalisation de ces stèles en 1923, ont également été ajoutés. Ce chantier titanesque, lancé en 2003, devrait s'achever l'an prochain, selon la mairie de Lyon, qui a consacré 958 000 € à ces travaux de mémoire. Dans la continuité de cette opération, des études sont en cours en vue de créer des plaques pour les soldats lyonnais morts après le 8 mai 1945 dans les anciennes colonies françaises (Indochine, Algérie…) ou en opérations extérieures (Afghanistan…). E.R.