TLM zappe ses inquiétudes

Elisa Riberry

— 

Une nouvelle grille se prépare.
Une nouvelle grille se prépare. — C. Villemain / 20 Minutes

Après des mois d'incertitudes, les salariés de « TLM » peuvent enfin respirer. Mardi, le tribunal de commerce de Lyon a validé le plan de sauvegarde de la chaîne locale, à l'issue d'une période d'observation d'un an. En novembre 2012, les dirigeants de « TLM », confrontés à une baisse du chiffre d'affaires de 12 % et un déficit d'1, 4 million d'euros, avaient demandé à bénéficier d'une procédure de sauvegarde.

De nouveaux actionnaires


«Nous sommes heureux de sortir de la sauvegarde par le haut, s'est réjoui mercredi dans un communiqué le directeur de la chaîne Jean-Pierre Vacher, annonçant une forte réduction des pertes et un retour un l'équilibre en 2014. Pour survivre, la télé a notamment supprimé des postes et allégé sa grille.» Mais ce qui nous sauve vraiment, c'est l'arrivée de nouveaux actionnaires (Bernard Doize, Sylvain Rosier) et le fait que certains anciens aient accepté de remettre la main à la poche «, précise un salarié de la chaîne.» Avec un budget de 2 millions d'euros et 18 personnes en équivalent temps plein, TLM remboursera son passif selon l'échéancier prévu «, assure désormais la direction. Toujours en quête d'économie, cette dernière compte aussi sur la location d'une partie de ses locaux du cours Lafayette pour réduire ses charges.

» Beaucoup d'efforts ont été faits pour éviter la liquidation. C'est très positif. Et puis, on sent qu'il y a une volonté d'associer toute l'équipe à la reconstruction de la grille. C'est très motivant «, estime une salariée. La direction, qui mise sur le développement du digital, devrait présenter prochainement son projet éditorial.» Les priorités pour notre chaîne tournée vers la proximité seront les infos, le sport, le business et les événements «, précise la direction.

■ Rachat

Déjà en difficulté lorsqu'elle a été rachetée au groupe Le Progrès en 2010, la chaîne, dans le rouge depuis, avait bénéficié d'une levée de fonds des actionnaires d'1, 4 million d'euros en 2011.