L'Asul a de l'ambition

Jérémy Laugier

— 

Simon Tischer et Bojidar Slavev.
Simon Tischer et Bojidar Slavev. — Rebecca Burger

L'objectif play-offs annoncé par le président Krassimir Todorov a pris de la consistance dès la reprise de la Ligue A. Le net succès (1-3) chez le champion Tours puis le point arraché samedi face à Cannes (2-3 après avoir été menée 0-2) donne de l'ambition à l'Asul, marquée par son précédent chemin de croix en élite (14e) en 2011-2012. «Contre Cannes, on est allé chercher ce point avec le cœur et les tripes, apprécie l'attaquant Bojidar Slavev. Même si on doit perdre, c'est important de ne rien lâcher.» Auteurs d'une timide entame, les Lyonnais ne se sont finalement inclinés qu'au tie-break (6-15).

Silvano Prandi les rassure


Avant de se rendre à Montpellier mardi puis à Rennes dimanche, Lyon (6e) s'est surpris à rivaliser ainsi avec des candidats au titre. «En voyant qu'on allait commencer la saison chez le champion de France, on s'est dit qu'on allait se faire laminer», reconnaît Bojidar Slavev. De l'avis de tous, le tournoi en Pologne la semaine précédente a donné confiance au promu, tout comme la présence sur le banc de Silvano Prandi. Avec ses 37 saisons en tant qu'entraîneur (une Ligue des champions remportée avec Turin en 1980), Il Professore impressionne son groupe. «Il n'y a rien de plus rassurant pour nous, joueurs, que de sentir qu'on sait toujours quoi faire quand on rentre sur le terrain. Il nous transmet son calme», confie Bojidar Slavev, qui préfère viser «comme objectif premier le maintien». Si les avis divergent dans le club à ce sujet, Silvano Prandi n'a qu'un souhait : «Dans trois mois, j'espère qu'on se sera construit une qualité de jeu et une personnalité comparables à une équipe comme Cannes». Aurait-il signé pour une première semaine à quatre points ? «Non, je signe seulement pour gagner et rien d'autre…»

■ Palais des sports

Abonné au Petit Palais des sports de Gerland, l'Asul aura droit cette saison à deux affiches dans le Grand Palais (qui peut accueillir 7 000 spectateurs), face à Tours et Montpellier, les 11 et 25 janvier.