Un délai supplémentaire pour la réflexion sur le temps scolaire

©2006 20 minutes

— 

Près de la moitié des 949 écoles publiques du Rhône invitées à poursuivre le débat sur l'organisation du temps scolaire. Hier, l'inspection académique du Rhône a accordé un délai de réflexion supplémentaire aux maires et aux conseils d'écoles de onze communes qui, lors de la consultation sur la semaine des quatre jours, n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Ils ont jusqu'au 15 janvier pour rendre une décision commune qui pourra être prise en compte lors de la rentrée 2007. Faute de quoi, « l'organisation actuelle du temps scolaire [quatre jours dans la plupart des cas] sera provisoirement maintenue », explique l'inspecteur académique Bernard Javaudin. « Jusqu'à ce qu'un accord local soit trouvé. »

Au-delà du délai, les décisions prises seront valables pour la rentrée 2008. En septembre dernier, seuls 30 % des conseils d'école s'étaient exprimés pour le maintien des quatre jours. Sans accord avec leurs maires, 58 % pourraient toutefois rester sur ce rythme.

E. F.