Suicide d'un prisonnier : l'Etat condamné

©2006 20 minutes

— 

L'Etat condamné à verser 16 000 e au titre du préjudice moral à la famille d'un détenu qui s'était suicidé en septembre 2001 à la maison d'arrêt de Saint-Paul. A l'époque, ce prisonnier, incarcéré depuis cinq jours, s'était rendu à l'infirmerie, où il avait profité d'une absence du personnel pour ingérer de l'alcool à 70 degrés. Il était tombé malade avant de décéder le jour même d'« une intoxication alcoolique aiguë », après « une succession de fautes du personnel pénitentiaire » qui l'a privé, selon le tribunal, d'« une chance sérieuse de survie ».